dofusiens and co'

jeux de role massivement multijoueur
 
AccueilCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Louloucuisine
bras droit tete en l'air
avatar

level : 145

metier 2 : Forgeur - Marte
metier 3 : Pêcheur - Poissonnier
metier 4 : Chasseur - Boucher
metier 5 : Paysan -Boulanger
metier 6 : Bricolo
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Sam 15 Aoû - 17:42

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ark-oxozz
dofusiens
avatar

level : 132
metier 2 : alchimiste lvl
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mar 25 Aoû - 21:24

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toro
dofusiens


Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mar 22 Sep - 21:12

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fecafuka
Admin
avatar

level : 200
metier 2 : boucher
metier 3 : cordonnier
metier 4 : cordomage
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Lun 28 Sep - 15:09

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louloucuisine
bras droit tete en l'air
avatar

level : 145

metier 2 : Forgeur - Marte
metier 3 : Pêcheur - Poissonnier
metier 4 : Chasseur - Boucher
metier 5 : Paysan -Boulanger
metier 6 : Bricolo
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mar 29 Sep - 14:34

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toro
dofusiens


Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mer 30 Sep - 11:29

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

Raaaah encore un coup de Plomu le castor avec ses barrages à la petite personne peu intelligente, celui-ci l'avait peut-être vu d'ailleurs...
Fripounet pris une résolution...il ne pouvait laisser aucun témoin potentiel en vie.
Il récupéra l'arme du crime dans le mince filet du ruisseau, la cacha dans son dos et remonta la rivière.
Il raconterait tous à Plomu et il agira en fonction de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louloucuisine
bras droit tete en l'air
avatar

level : 145

metier 2 : Forgeur - Marte
metier 3 : Pêcheur - Poissonnier
metier 4 : Chasseur - Boucher
metier 5 : Paysan -Boulanger
metier 6 : Bricolo
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mar 13 Oct - 15:38

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

Raaaah encore un coup de Plomu le castor avec ses barrages à la petite personne peu intelligente, celui-ci l'avait peut-être vu d'ailleurs...
Fripounet pris une résolution...il ne pouvait laisser aucun témoin potentiel en vie.
Il récupéra l'arme du crime dans le mince filet du ruisseau, la cacha dans son dos et remonta la rivière.
Il raconterait tous à Plomu et il agira en fonction de sa réaction.

Tout en marchant, il se remémorait les merveilleux moments qu'il avait passé avec Plomu.
Comment pouvait il tuer son ami de toujours.
Non, non, non ce n'était pas possible !!!
Il faillait qu'il se creuse la tête et trouve une autre solution pour faire taire Plomu, si celui ci avait tout vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fecafuka
Admin
avatar

level : 200
metier 2 : boucher
metier 3 : cordonnier
metier 4 : cordomage
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Jeu 26 Nov - 14:25

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

Raaaah encore un coup de Plomu le castor avec ses barrages à la petite personne peu intelligente, celui-ci l'avait peut-être vu d'ailleurs...
Fripounet pris une résolution...il ne pouvait laisser aucun témoin potentiel en vie.
Il récupéra l'arme du crime dans le mince filet du ruisseau, la cacha dans son dos et remonta la rivière.
Il raconterait tous à Plomu et il agira en fonction de sa réaction.

Tout en marchant, il se remémorait les merveilleux moments qu'il avait passé avec Plomu.
Comment pouvait il tuer son ami de toujours.
Non, non, non ce n'était pas possible !!!
Il faillait qu'il se creuse la tête et trouve une autre solution pour faire taire Plomu, si celui ci avait tout vu.

Soudain il entendit un bruit derrière les fourrées, ils s'arrêtèrent ensemble....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ark the return
neenderthaliens
avatar

level : Mon
metier 2 : Boulangé lvl 5x
metier 3 : Mineur lvl 5x
metier 4 : Bijoutier lvl 69 - Joillo lvl 40
metier 5 : Cordo lvl 60
metier 6 : Pécheur lvl 1 !!!!
Date d'inscription : 24/04/2010

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Sam 1 Mai - 20:43

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

Raaaah encore un coup de Plomu le castor avec ses barrages à la petite personne peu intelligente, celui-ci l'avait peut-être vu d'ailleurs...
Fripounet pris une résolution...il ne pouvait laisser aucun témoin potentiel en vie.
Il récupéra l'arme du crime dans le mince filet du ruisseau, la cacha dans son dos et remonta la rivière.
Il raconterait tous à Plomu et il agira en fonction de sa réaction.

Tout en marchant, il se remémorait les merveilleux moments qu'il avait passé avec Plomu.
Comment pouvait il tuer son ami de toujours.
Non, non, non ce n'était pas possible !!!
Il faillait qu'il se creuse la tête et trouve une autre solution pour faire taire Plomu, si celui ci avait tout vu.

Soudain il entendit un bruit derrière les fourrées, ils s'arrêtèrent ensemble.... C'était Jacko le Bourricot qui sortait litéralement bourré, une bouteille de Vodkaka et en titubant il s'exclama :
_ zaiiiii touut vuuuuuu, hips !
_ T'as vus quoi, toi ... l'ivrogne .., demanda Fripounet
_ Zaiii vu, hips, tu l'aaaaaaas tuéééé OUinnnnnnn, t'as tué Gr... Gros Nounnnn..ours, hips, snifff, cria Jacko
_ Mais de quoi il parle ? demanda Plomu
_ Rien, un verre de trop certainement, affirma Fripounet
Se rappelant de son plan, Fripounet ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Infinax
recruteur


level : 190
metier 2 : Boucher
metier 3 : Pecheur En cours de montation
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   Mar 22 Juin - 0:06

Il était une fois dans un pays très éloigné un jeune homme hideux, qui était maintenu à l écart dans une cabane dans une foret maudite.

Ce jeune homme ne rêvait que d une chose, se venger de la mégère qui l'avait rendu si hideux avec son maléfice, à cause de son amour naissant envers la plus belle des gazelles de la terre, une magnifique jeune fille répondant au nom de Séraphine Leboneuille, qui était la cause de son état, et qui vivait dans une petite chaumière au bord d un lac, qui abrite le secret de la vie éternelle mais qui est protégée par un terrible maléfice qui avait transformé un canard boiteux en vieille autruche décharnée, déplumée et qui était boiteuse.

Fripounet Sangria, surnommé dans le village le Hideux, se demandait si son futur allait devenir meilleur ou bien s'il allait rester ainsi jusqu'à la fin de sa vie, espérant aussi que Gros Nounours arreterait de lui mettre des mandales dans la truffe chaque fois qu'ils se croisaient.

Un jour, il vit Gros Nounours pleurant une arme à la main, et les vêtements imbibés de sang.
Mais que ce passe t il ? demanda Fripounet à Gros Nounours. Et bam gros nounours lui retourne une mandale. " aie " répliqua Fripounet
" Oups, désolé question de réflexe " rétorqua gros nounours qui se remit à pleurer.
Fripounet, très mal à l'aise, se grattait la fesse droite car il s'était fait piquer par un moskito rageux.
Il s'approcha de nouveau de Gros Nounours et dit :
- Bin t'es salement amoché, gros balourd, heu non Gros Nounours, comment tu t'es fait ça ?
" J'ai voulu frapper quelqu'un mais a mon grand malheur, il s'enerva et il etait armé !!! " expliqua Gros Nounours
" Et que c'est-il passé " repondi avec etonnement Fipounet
" Et bien il a commencé a essayer de me poignarder mais heureusement j'ai reussi a lui prendre son arme et ... " s'exclama Gros Nounours
" Et quoi ! Et quoi ! " questiona Fripounet

Feur ! Feur ! repondit Gros Nounours et devant la honte de cette vanne hilarante, Gros Nounours se poignarda la jambe en hurlant qu'il allait vraiment mieux depuis qu'il avait croisé la vieille face de Fripounet.
Gros nounours se jeta d'un coup sur Fripounet avec la pointe du couteau pointé vers son propre coeur et enlaça Fripounet.
S'autopoignardant avec la force de son entreinte, il glissa le long de Fripounet qui choqué n'avait pas compris le délire de Gros Nounours.
Il voulu alors essayer de sauver Gros Nounours en lui retirant la lame de se cœur, c'est alors que Gros Nounours lui fit un sourire ensanglanté et lui susurra ces quelques mots avant de mourir (attention il a un sacré avant dernier souffle) :
"Maintenant que tu as laissé tes empreintes sur le couteau ça va être dur de ne pas te faire choper par l'inspecteur LaFronde et ses techniques modernes d'investigation"
Et alors il poussa un dernier Cri féroce qui allait s'entendre à des lieux et des lieux :
"FRIPOUNNNEEEETT MA TUEEEEEEEEEE !!!!!!"
Et son corps s'effondra sans vie.

Mais qu'allez bien faire Fripounet avec le corps, du sang plein les vêtements et l'arme de crime dans la main ?

Fripounet choquait par ce suicide mis en scène par son ancien persécuteur cherche un endroit pour cacher l'arme, il savait qu'avec les ancien grief de son tortionnaire il ne pourrait jamais convaincre le policer de son innocence.

Il trouva une petite rivière non loin du corps encore souriant et chaud ( le corps ) y jeta l'arme dedans et soudain l'eau de la rivière disparut pour se transformer en un mince filet d'eau qui ressemblait plutôt à un ruisseau.

Raaaah encore un coup de Plomu le castor avec ses barrages à la petite personne peu intelligente, celui-ci l'avait peut-être vu d'ailleurs...
Fripounet pris une résolution...il ne pouvait laisser aucun témoin potentiel en vie.
Il récupéra l'arme du crime dans le mince filet du ruisseau, la cacha dans son dos et remonta la rivière.
Il raconterait tous à Plomu et il agira en fonction de sa réaction.

Tout en marchant, il se remémorait les merveilleux moments qu'il avait passé avec Plomu.
Comment pouvait il tuer son ami de toujours.
Non, non, non ce n'était pas possible !!!
Il faillait qu'il se creuse la tête et trouve une autre solution pour faire taire Plomu, si celui ci avait tout vu.

Soudain il entendit un bruit derrière les fourrées, ils s'arrêtèrent ensemble.... C'était Jacko le Bourricot qui sortait litéralement bourré, une bouteille de Vodkaka et en titubant il s'exclama :
_ zaiiiii touut vuuuuuu, hips !
_ T'as vus quoi, toi ... l'ivrogne .., demanda Fripounet
_ Zaiii vu, hips, tu l'aaaaaaas tuéééé OUinnnnnnn, t'as tué Gr... Gros Nounnnn..ours, hips, snifff, cria Jacko
_ Mais de quoi il parle ? demanda Plomu
_ Rien, un verre de trop certainement, affirma Fripounet
Se rappelant de son plan, Fripounet prit une petit cuillère qu'il avait dans la poche et soudain sortit un Yaourt l'ouvra à moitié et soudain Jacko qui était affamé...




(J'ai remarqué qu'au début Loulou corrigeait les fautes et au bout d'un moment elle a désespéré et elle a arrêté ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "   

Revenir en haut Aller en bas
 
2 eme jeu " mode rp relancons l'ecrit "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mod ACW "Blue and the Gray".
» [Paris] Tournoi "At last but not least", mode spartiate, le 8 mai 2012 à partir de 18H30 (début des rondes 19H) à T2J
» Temudgin, "la vie n'est qu'un souffle"[Mode 116, 148 et 160]
» "Basculer le mode d'édition"
» Cartes "Mode Facile"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dofusiens and co' :: hors jeu :: les jeu des dofusiens-
Sauter vers: